vendredi 25 juillet 2008

ciego's pause


je l'ai déjà écrit je crois.

tuer un taureau n'est pas un acte anodin. ni trivial.

le voir faire non plus.

après plusieurs corridas d'affilée on se dit que l'aficion est une lutte martiale de sentiments et d'analyse extrèmement aigue. vitale mais éreintante.

le corps et sa sève réclament un peu de paix.

les strates des enseignements de cette dernière Madeleine cherchent encore leur place.
vers une tectonique taureausophique ? peut-être.
on y reviendra.

en attendant il faut caler tout cela avec des piles de livres encore à (re)découvrir, s'éviter de rester sec en mouillant sa gorge de vin clair, réfléchir aux mots près des amitiés chaudes et suivre la bousculade des vagues.

donc,

aqui estamos cerrado por unos dias de descanso.






1 commentaire:

bruno a dit…

Bonnes Vacances
bruno