mardi 17 juin 2008

Archipiels 7



A "El Torta"



tu viens avec

un sédiment

dans un astre plié

tu viens

tu n'exiges pas

un couteau

mais son sang

pour que frottent

et s'envolent

des bousculades

de galets

dans ta bouche

sans muscle.


tu cherches

l'inverse

des mélancolies.



alors

tu as taillé un silex

dans la peau des forêts

qui incisent

ces amarres

entre toi

et leur course précise.



sous le gel à vif

de l’ardoise de ta glose

remonte en flux

l'errance

tu cherches

au milieu

des herbes coupantes

où boire

un peu

te permet le chemin.



ta vigueur a bougé

des flots d’obscurité

en parcelle

leur écume

ne t'affole pas


parce qu'elle est vraie.


tu accrois ta défiance

aux nuages.


tu es la demeure

à la mémoire des bris.



Ludovic Pautier ( La mémoire des bris )


2 commentaires:

bruno a dit…

Leer ..y es todo !

ludo a dit…

oui.
merci pour simplement me lire, bruno.
un abrazo fuerte, caballero.

ludo