mercredi 18 juin 2008

Genève le 23 Juin



les méchants c'est nous.
les zantils , c'est eux.

http://www.ffw.ch/content/view/215/666/lang,fr_FR/


pour nous
passent
Torquemada et la Sainte Inquisition,
les procés de moscou
le sénateur Mc Carthy
...
pour eux
vient
nuremberg
car
nous reprenons à notre compte
"l'animalisaton par les nazis"
car
nous traitons
"les bêtes comme les nazis ont traité les juifs et les tsiganes"
...
pour nous passent
Lavi, Tragabuches, El Gallo, Curro Puya, Cagancho,
mi Rafaë
...
leurs mannes viendront-elles à mon procès
le 23 Juin à Genève ?
où n'aurons-nous pas
de droit à la défense ?
il y aura
ils le disent
les âmes
des centaines de taureaux que j'ai vus mourir
dans la géographie poétique
de mes arènes

des centaines de taureaux dont je me souviens
le poil
les sabots
l'oeil
la courbe des formes
les muscles
les cornes
l'allure
le nom
la chair
le sang
...
ils le disent
nous serons condamnés
par un tribunal
la cour internationale
de justice des droits de l'animal
...
viendront-ils en train
en voiture
en avion
à pied
nos accusateurs ?
combien de moucherons
d'insectes volants et rampants
vont-ils écraser ?
faire écraser
liquider
purger
désinfecter ?
pour venir s'assoir
depuis leur chez eux parfaitement moral
jusqu'au siège
nettoyé
de tout acarien
de tout " métabolismes" manifestant leur "liberté"
et qui leur servira de maroquin
pour éditer la sentence
qui me condamnera
...
à quoi ?...
à vivre ?
comme ils le veulent ?
...

sans combattre
au nom de la vie qui m'a été donnée
en sachant
qu'on m'offrait aussi la mort
et la douleur
?
en sachant
que je passerai ma vie
à chercher une liberté
symbolique
hypothétique
cruelle
mais qui ferait autre chose de moi
qu'un métabolisme
?

je plaide
alors
coupable
et réclame
un verdict.


puis je retournerai
au combat.




nb : les infos sur le procés viennent de la rubrique "les puces " de charlie-hebdo
les citations sont des extraits d'un entretien qu'a donné la philosophe élisabeth de Fontenay à nicolas Truong pour "philosophie magazine".

nb2 : estocada de Lopez-chaves à un Cebada Gago en Pamplona
"la estocada"linogravure de richard Mock.

2 commentaires:

Laurent Perez a dit…

Passé le moment de stupéfaction, je comprends avec soulagement qu'il ne s'agit que de guignols fanatiques (comme toujours) jouissant du fantasme de juger. Marcel Duchamp : "L'idée de jugement devrait disparaître". Le toreo comme un anti-jugement.

bruno a dit…

Pour l'anecdote j'ai eu pas de courriel(?) avec Luce Lapin.
Ahora boca cerrada.
un fuerte saludo
bruno