samedi 31 mai 2008

intranquilité


un nom dans ce qui précède :

Palha
.


un lieu :

le campo du Portugal
.


et ce pays lusitanien
merveilleux

où résonnent les voix
de l'écriture multiple
des grands éditeurs
de la poésie
.

Lisbonne
ville d'amitié
où l'art de tomber amoureux semble
flotter sur le Tage

comme "Dans la ville blanche" d'alain Tanner

une terre
pour les fluides



ceux de
Lobo Antunes
Saramago
miguel Torga
Al Berto
nuno Judice
Camões
.
.
.

et Pessoa

avec sa malle pleine de gens (dixit antonio Tabucchi)
intranquilles


cette intranquilité
jesus manuel El Cid
ira la chercher
dans quelques heures
au puits de chaque arrancada
des victorinos,
ceux de la légende.
du moins on l'espère.


suerte pa'todos.



ludo

4 commentaires:

bruno a dit…

Suis bouche bée ,yeux écarquillés,oreilles éveillés au cas ou le Fado devient cristal et mon corps transi pas de froid mais du fluide de Ludo qui me laisse émerveillé de ses vers qu'il faut tendre ...

ludo a dit…

"au cas où le Fado devient cristal"
c'est très beau.
bruno si tu as des envies de publier des mots sur la toile , lance-toi.
je peux même t'accueillir derrière le bar,ici, chez le ciego.
pues, dime.

ludo

bruno a dit…

C'est gentil Ludo et dans l'hypothèse car je suis timide ou je te rencontrerai,je dis pas non car mon contexte est dur et grace a toi, à ma passion tauromachique ,à l'amour de l'anticonventionnel je viendrai m'abreuver "de agua " car j'aime l'eau de la clairefontaine qui rince mon cortex et fait de moi un humble troubadour.
Pour le reste c'est non ,j'ecris un tantinet mais crois pas etre capable de faire horsmis de la prose plus hard dans un monde fou.

bruno a dit…

Ludo,
pas mille ,mais une scuse post,naiveté quinquagénérale ,prose immaculée,
le linceul,l'ice ,la glace l'eau ,l'iceberg mais la cabeza neuf dixième en agua fresca, la spontanéite de l'enfant,la virginité juvenile.....en verité un batacazo qui cauchemardise ma vie,ma nuit, ma structure H2O,
in fine il faut que je me pause dans ma taberna ,exit la toile blanche,ma main ne peut tenir le pinceau des mots, suis confus et je le reste mais con vuestro permiso
un saludo
bruno