mercredi 15 octobre 2008

Petite laine en bord de tage


le portugal est certainement une des plus belles choses qui me soit arrivée de connaître, de goûter, de lire, de regarder, de partager. il y a peu en fait. bien après l'espagne. ce fut comme une fraiche montée de limon.
à ce propos, il y a un texte, dont le lien est , qui est beau comme un bord de tage.
l'auteur, laurent larrieu, use de mots qui font une haie d'honneur avec ce qu'il faut de saudade à nos frères lusitaniens au travers de la figure ganadera des palha.
en cette fin de temporada un peu bizarre et morose (seuls les feux saint-séverins lancent encore des étincelles avec force au loin. on en reparle d'ailleurs très vite) le ciego profite de cette opportunité d' aficiones pour lancer un appel à toutes les amitiés du quartier virtuel.
oh, rien de grandiloquent, de définitif ou même de semblant de colère ou de harangue pour monter à la charge des créneaux d'où on nous méprise un peu, quand même, ces temps derniers (le mépris, c'est quand on n'a pas assez de force pour être indifférent ) mais à l'inverse, un morcau de pure poésie , celle de fernando (comme palha, comme villalon ) pessoa pour nous mettre sur l'épaule un peu de laine d'espoir.

"Amenez vos rêves sur cette terrasse d'où l'on voit la mer. Je veux rêver avec vous à haute voix, que ma voix tisse avec les vôtres une histoire où nous puissions nous défendre de la vie comme dans un cocon. (...) Je veux que nous rêvions ensemble. Si certains vivent ensemble, pourquoi d’autres ne rêveraient-ils pas ensemble ? Y a-t-il une différence certaine entre le rêve et la vie ?"
(fernando pessoa / le privilège des chemins / éd. jose corti )

3 commentaires:

Solysombra a dit…

Ca n'est pas moi qui vais te dire le contraire sur le portugal !
La photo est de toi ?

ludo a dit…

domerde ! j'ai pourtant lu ton papier sur les droits réservés...
bon, j'ai cherché et ouf ! c'est du droit réservé de droit réservé pas indiqué que c'est du droit réservé (ou alors l'agence de pub a squeezé le nom de l'auteur et là , franchement, ça n'aurait rien d'étonnant).
dont acte.
ceci dit, la photo est vraiment belle.tu en as, toi , de lisbonne ? la prochaine fois que j'y vais j'en fait, la lumière là-bas est parfois incomparable. tu connais le fim de tanner " la ville blanche" ?
abrazo

ludo

solysombra a dit…

Je connais très mal lisbonne. Je n'y suis allé que trois fois.
Non, ma chère et tendre à mois c'est Porto et la-bas aussi la lumière... un bonheur.

PS - ca n'est pas par rapport à la mention DR que je te posais la question ! juste j'ai aimé la lumière ;-))