mercredi 8 octobre 2008

Archipiels 15 ( a palo seco )



"trois par trois
comme autant de tercios de combat
igual que un ramillete de letras de cante
des archipiels pour gravir à la brume
la première pente des maquis poétiques.
une ascension au fanal de plusieurs nuits."


il a un frère
glissé sous le sel juif
de Séfarad

(petenera)


il a un père
cloîtré d'un turban
de merle noir

(zambra)



il a un amant
sa voix fouille la neige
de son aisselle

(buleria)



ludovic pautier ( autopsie des chants profonds )

nb : en portada, tomasa guerrero carrasco "la macanita".
la photo est de paco sanchez.

1 commentaire:

bruno a dit…

bruno seco tambien