samedi 27 septembre 2008

archipiels 12 bis ( a palo seco )



"trois par trois
comme autant de tercios de combat
igual que un ramillete de letras de cante
des archipiels pour gravir à la brume
la première pente des maquis poétiques.
une ascension au fanal de plusieurs nuits."


il sait
qui va profaner sa tombe
et la découdre

dans le temps infini des paumes
dans le roulement d’ un cercle
où se lève l'alliance des totems déclouées.

jusqu'aux lèvres
sa cadence
prend les couleurs brunies
d'un cheval de forge

chaque assaut
s'entrechoque solaire
aux abords
de ce bois sec.

(copla)


de tous les sangs mêlés
il connaît les ravins

où le chant calcine
les chromes du don de soi
avant le stylet des aubes

avant
que
l'enfant ne referme
la roche de ses yeux
par un écho languide. 

(romance)

il a sous le lichen des paupières
l'argent
de la crasse et sa peur

des cailloux
dans ses pores de lumière .

(taranto)


ludovic pautier (autopsie des chants profonds)


nb : sur la repro d'un argentique sublime il y a le haut de la carcasse de diego de los santos bermudez "rubichi" , malheureusement décédé en août 2007.
issu d'une branche de la grande saga des agujetas de jerez, ses deux seuls disques ont été produits par des maisons de disques françaises : "par le fer et par le feu" (ades) et "luna de calabozo" (naïve). ce qui honore l'aficion française.
pour entendre "rubichi" il suffit d'aller sur l'archipiel vidéo un peu plus bas.

1 commentaire:

bruno a dit…

Je bosse à la gravière ,toi dans l'orfévrerie.
un saludo
bruno