jeudi 5 novembre 2009

La main bleue


Saint-sever, demain soir : vernissage de toro/expo ( ole loli ! ) et ciné.
"la main bleue " est une oeuvre de floreal peleato, critique au magazine très , très pointu "Positif" et madrilène, sur mathieu sodore et son travail de plasticien à lisbonne.
voilà ce que j'ai écrit à la demande de mathieu, à la suite d'autres contributions, pour un texte qui figurera dans le catalogue de présentation du film lors des festivals auxquels il va concourir ( il a déjà gagné un prix à cadix et a été sélectionné pour cinespaña à toulouse ) :

« en la calle de la sangre
lloran gotitas de pena
los pinceles de Juan Grande »

Souvent - toujours ? - la copla, en quelques mots ,
décoche
et touche au but.

De même , de l'irrigation dans la volonté de ne pas nous montrer mais de raconter les visages dans le coeur d'un peu d'eau, l’œuvre de floréal peleato colporte cette envie de donner soif et à boire.


Tout à coup et pendant une heure, nous sommes d'une même « main bleue » ocre qui caresse ou tue les limbes veinées de terre ramenées du ventre de gaïa.


Alors, bien que nous ne soyons pas du même sang que le peintre , sa rue et ses pinceaux , nous comprenons, quand défilent les images , résonnent les bruits ( le travail sur le son est remarquable ) d'un pressoir de nuit - la pellicule - , les fruits de cette contemplation.


Comme pour la copla.

ludovic pautier

allez, mañana me voy alli et je vous promets de rapporter tout ce que ma gibecière pourra contenir de sensations et d'émotions.

6 commentaires:

el chulo a dit…

mon ami henri delanne, grand sculpteur et peintre me disait toujours que le bleu était sa hantise.
lorsqu'il me demanda quelle toile je voulais qu'il m'offre, je lui demandai de me faire un grand format bleu.
en effet il risquait parfois des bleus de chapelle sixtine que ses ocres ne parvenaient pas à consumer.
dans "sud ouest" ton ami mathieu parle ausi de sa crainte du bleu.
m'est alors venu au coeur, le grand rire du géant cabossé delanne, et la tristesse qu'il ait quitté ce monde sans avoir terminé "mon" bleu.

El Coronel a dit…

Luod, espero el informe detallado de todo lo que pase en St. Sever que sera mucho y bueno.
¡¡¡que envidia!!! sana.
Disfruta y acuerdate de los amigos.
Salud

ludo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
ludo a dit…

chulo, dis-moi quand tu viens.
on parlera des bleus , un peu blues nous-mêmes, qui peuplent le ciel et qui nous hantent.
coronel, nos faltara su presencia. esperemos verle un dia por esas latitudes. y claro que brindaremos a su salud y a la de los amig@s, de la condesa a malaka, los que pasan por aqui y que se callan ( hay que respetar a todas posturas si son eticas ), kaparra, pedro ,lionel y por supuesto mi querido solymoscas.otros estaran alli. va por nosotros.

ludo

nadege vidal a dit…

La main bleue ou la main gauche...?

ludo a dit…

chère nadège, dont je recommande à tous la lecture de son blog "autour des taureaux" (cf en haut à droite du bar ), comme disait ce samedi à st sever au chaud en casa del señor passicos, le grand philosophe pinpin en servant mathieu d'une large rasade d' un somptueux st joseph d'alain graillot : " il y en a qui ont la main bleue, moi j'ai plutôt la main lourde".
méditons.
cordialement.

ludo