jeudi 24 décembre 2009

Un cadeau / Un regalo




le sapin.
j'avais oublié.
alors vite, j'étais allé planter une guitare la tête à l'envers dans un pot avec un peu de terreau. "c'est du cyprès" ai-je crié aux enfants.

les cadeaux. merde. les cadeaux.
j'ai griffoné quelque mots sur un bout de nappe. j'ai déchiré.
mon amour a lu à voix haute pour tout le monde : " bon pour aller en voyage ce printemps à Totana ".
la soirée débutait bien.
je fermais les yeux.

huuumm ,restait encore un peu d'anis Matalahuga derrière la huche à pains.
il me tardait d'être violet comme un lys.
depuis la cheminée les gitans sortaient un par un, exhalés par le feu de l'âtre dans le salon.
un baiser sur le front de chacun.
les enfants somnolaient sur mes genoux.
hélène avait un sourire.
y El Vareta llegando.

mon cadeau, mon noël.
enfin.



nb 1 : merci à mateo pour le dessin que j'ai retoqué a mi manera ( l'année dernière aussi, que ferais-je sans toi ? )
nb 2 : El Vareta canta taranto por buleria o buleria por taranto ( Condesa , que le parece ? ). muy escaso. et c'est formidable.

2 commentaires:

el indio verde a dit…

Felices Fiestas Ludo, por buleria.

La condesa de Estraza a dit…

Ludo: ando retrasada (mental) en todo lo relacionado con la lectura de blogs desde hace por lo menos quince días. Más en el tuyo, que tengo que acudir al puto traductor en muchos casos.
Llego a la barra cantada y bailada, luego lo único que quiero tomar es un taburete, y una vez acoplada mis bendiciones para ti, los tuyos, bueno, las tuyas, y para toda la gente que pasa por la jaima y deja buen rollo antes de partir rumbo al loberío.

La condesa de Estraza