mardi 23 février 2010

Rincon de amigos

nous, on y sera pour boire un coup.
ou deux.
con el Charly.
et Viguera, pour le féliciter de sa présentation dans le dossier de presse.
je lis :

« Fruit d’un métissage ibèrico-périgourdin, Francis Viguera considéra que le taureau serait son animal totem. Des grottes de Lascaux aux arènes de Logroño, il observa les bestiaux et en déduisit que le destin de ces superbes animaux n’était pas de finir inéluctablement dans une boîte de corned-beef. Dont acte! »

c'est en la bonne ville de Bordeaux, à l'espace st Rémi  que ce que compte la planète des ratisseurs de vernissage se rassemblera ce jeudi 25 février sur le coup de 19 h.

le même jour , toujours à Bordeaux ( propulsée eje du monde taurin , enfin du sud-ouest, eh oh , faut pas rêver - bien que le local ce soit tendance - non plus ) , il y a débat au restaurant El Asador ( publicité totalement éhontée et sans esprit de lucre , contrepet facétieux de " elle prit deux sucres "  - je fais remarquer en passant , histoire de détourner l'attenttion ) autour du thème de l'évolution de la corrida.
c'est organisée par la peña taurine de l'oreille d'or avec le drille Vincent Bourg, alias Zocato et Jean-Pierre Clarac dans le rôle des agitateurs de hochets.
avant de vous y propulser vous feriez bien de parcouirir l'article de laurent Larrieu sur CYR , " Meurent les civilisations ".
j'en retire une phrase :

 " Idéaliser ... le toro est une obligation ontologique pour l’aficionado, en fonder une critique ( une fois la course achevée et dans le bon sens du terme critique ) est une obligation intellectuelle.  "


" Capitan " de Hernandez Pla ( Las Ventas / 1979 ).


Malaga 2009...un parfum d'évolution.

et puis comme on est dans le rincon de los amigos, un peu en avance, on vous conseille ce qui suit...



5 commentaires:

mathieu a dit…

Le jeudi 25 j'ai des amis allemands (de Munchen de la frontera) qui débarquent (bon débarquer c'est une image, ils ne sont ni taurins ni flamencos mais ce sont des des amis et puis Lisbonne c'est toujours un peu loin de Bordeaux...) Bref je serai avec vous par la pensée et ne manquerai pas de lever mon verre (de shnaps, ginja, bière, porto, manzanilla, je ne sais... ) à votre santé. Suerte Charlie! et Enhorabuena Ludo pour tes textes, tes émissions et autres saillies flamencas-taurines dans lesquelles le "Duende" aura trouvé son meilleur allié. Et hop (comme dirait Bourda!) je bois un reserva do Douro à ta santé!
Un abrazo de ceux qui comptent Mateo

ludo a dit…

mateo, julai, que haces por aqui ?
j'espère que les troquets lisboètes ont prévu d'augmenter leur stock d'imperial en vue des arrivées dont tu parles.
je transmets les enhorabuenas à qui de droit.je lève aussi ma coupe : un simple bourgogne de frédéric mugnier, générique. carafer deux heures et puis gratouiller les ailes du duende. il en sort un son comme le pinot. noir.
abrazo grande hermano.

ludo

El Coronel a dit…

Ludo el Restaurante El Asador me parece un sitio ideal para cuando vaya a Burdeos a sellar de manera definitiva nuestra amistad y espero que tambien este El Chulo.
Un fuerte abrazo
Salud

velonero a dit…

Très belle expo dans un lieu magnifique qui permet, chose rare, la mise en valeur des œuvres exposées.

La condesa de Estraza a dit…

Y no me importaría estar a mí, Coronel, en el momento de sellar en Burdeos nuestra amistad, ya sellada, con Ludo y con el Chulo en el Asador que sea.
He pensado en vosotros, muchachos, durante la riada sarkosí, tranquila una pues os imaginé a recaudo en la barra acodados sin que os faltara de nada, y afuera los temporales:
"La barca de mis pesares,
ay,
que no le teme a los temporales..."
Porropopón, y chinchín con todos ustedes.

La condesa de Estraza