mercredi 10 décembre 2008

Poésie malolactique ( quand ça a dîné sardine )



samedi 13 décembre nicolas vargas et ma pomme improviserons un mano a mano pour le sud.
le redondel des palabres et scansions sera monté en lieu et place de la médiathèque de jurançon.
à 16 h 30.
c'est toujours dans les chais de la parole que se malolactise la poésie.
on mettra donc nos corps, le lendemain , à l' équerre des barriques, pour s'assurrer du processus et se désaltérer la glose aux coeurs ouverts.

dans cette optique, afin de mieux calentar la voz et d' effectuer una prueba de capotes , le ciego ferme les portes de l'estaminet entoilé pour quelques jours.
le rideau est tiré mais on peut toujours glisser un petit mot sous la grille.

nb1 : entre temps sera sorti le n°7 de la revue " pension victoria ". on y trouvera des extraits d'un journal de voyage conçu dans son inachèvement : "la présence des gorges" .
que soient ici remerciés victoria et laurent.
en fouillant les archives du blog j'ai retrouvé un extrait de ce même texte, à propos de bergamin.
tout ça pour dire qu'il y a des nouveautés dans la colonne de droite, dont un site consacré à l'auteur de "décadence de l'analphabétisme".

carmen amaya vue par eduardo arroyo

nb2 : il y a une bonne odeur de sardines grillées sur solymoscas. la méthode de cuisson en est tout à fait unique en son genre.eduardo arroyo s'en léche encore les pinceaux.
pour mieux comprendre à quelle anecdote fait référence le peintre dans sa série de tableaux, voyez .
bien entendu , après ces agapes, pour dessert je vous recommande des photos extraordinaires de carmen amaya dans le moteur google search. c'est extrait du fond photographique que le magazine "life" a mis à disposition. tapez aussi "bullfight" " spanish dancers " ou " spain " tout simplement. have a god journey, my amigos !
la photo, d'après google life est de gjon mili. gjon ? bizarre, pensez-vous. moi aussi au début je me suis méfié. il faut dire qu'il y a de quoi : la plaza de toros de linares serait d'après la même source l'arène où fut tué "manilete". sic.

nb3 : merci aussi à bobby lapointe.

5 commentaires:

bruno a dit…

...passes moi l'ouvre dico ?????

ludo a dit…

tu as raison bruno. si on a du mal avec l'espagnol c'est un peu abscons à moins de connaître l'anecdote. je ne me lassais jamais d'entendre mathieu me la raconter. que solymoscas y fasse référence aujourd'hui en lien avec paula et ses déclarations (imbibées c'est vrai !) sur ponce m'a réjuoi.
j'ai donc rajoué un lien pour qu'on puisse mieux apréhender la saveur du mets.
que aproveche compañero.

ludo

Bernard a dit…

"C'est toujours dans les chais de la parole que se malolactise la poésie"... Permets à l'homme de vigne et de vin que je suis - depuis 30 ans - de goûter "a gusto" la coulée de tes mots (mes aficions poétiques vont vers cette "musique avant toute chose" si bellement chantée par notre cher Verlaine...)
Quant à Jurançon, gaffe à la pente!
Allez, pour la route, un petit coup de Char: "Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la Beauté. Toute la place est pour la Beauté" (in Feuillets d'Hypnos, dédiés à... Albert Camus)
A très bientôt - Bernard

danieltellez a dit…

hola ludo,

la semana pasada estuve en francia, en París. La segunda vez este año. Lástima que sea sólo por cuestiones de trabajo.

Este Téllez no es familia mía, aunque no es la primera vez que me lo preguntan. ;)

Sí que visito su blog de vez en cuando, así voy aprendiendo un poco de francés.. :D

Un saludo desde Andalucía.

ludo a dit…

daniel, un placer tenerle aqui, ademas sabiendo que asi le permite mejorar su famaliridad con la lengua de molière.
tu espacio bloguero es una joyita.
no te has occurido en recorrer la red para buscar algo sobre flamencos franceses ? hay muchos, muy buenos y dejan video en youtube.
te enviaré cosillas en un comentario para que vea si se puede hacer algo.
un saludo cordial.

ludo